Flandres

La lune triste regarde les loups

laper le sang de la bête hirsute

Orpailleurs et machines au diapason

Océans…Montagnes

Et même les étoiles,

Témoins de nos atermoiements insipides

De ces moulins ternes

Dans les plaines sans fin

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s